Rechercher sur le Site

STOP au chantage aux horaires : VLG doit passer à 4 jours !
Publié le 3 juin 2018

Rythmes scolaires à Villeneuve-la-Garenne
4 jours sur 36 semaines dès la rentrée 2018 !

Alors qu’en avril, grâce à la mobilisation des enseignants et des parents d’élèves, le Maire de Villeneuve-la-Garenne décidait le retour à la semaine de 4 jours dès la rentrée 2018, plusieurs rebondissements ont fait craindre une marche arrière….

Mi-mai, nos collègues n’avaient toujours aucune nouvelle ni aucune information quant à leur organisation de travail pour septembre.

Le SNUDI FO 92 est intervenu en CAPD le 24 mai pour demander à Mme Fis, Directrice académique des Hauts-de-Seine si celle-ci avait bien reçu la demande de dérogation du Maire : la réponse était négative. Pourtant dans le même temps, la Mairie recevait les parents d’élèves à de nombreuses reprises pour discuter de l’organisation à la rentrée… Ces tentatives de division de la mobilisation n’ont pas fonctionné. Les enseignants, accompagnés par le SNUDI FO 92, envisageaient même la grève début juin et un rassemblement dans l’unité avec les parents d’élèves.

Les Conseils d’école, avec à l’ordre du jour la question de l’organisation de la semaine scolaire à la rentrée, se tiennent en ce moment et jusqu’à la fin de la semaine prochaine. Déjà, à une très forte majorité, le souhait de revenir à 4 jours sur 36 semaines s’exprime.

Depuis, le cabinet de Mme la DASEN nous a confirmé que le Maire avait, enfin, envoyé sa demande, qui sera examinée ainsi que les résultats des votes des conseils d’école lors du CDEN spécial du 14 juin prochain.

Des collègues nous alertent sur leurs craintes que la Mairie fasse une nouvelle fois marche arrière en raison de désaccord sur les horaires proposés… pour 15 minutes de différence !!!!

Villeneuve-la-Garenne doit passer à la semaine de 4 jours sur 36 semaines annuelles à la rentrée 2018 : ni les parents d’élèves, ni nos collègues ne doivent subir de chantage sur les horaires !

Tant que les décrets Peillon/Hamon/Blanquer continueront à s’appliquer, les rythmes pourront varier d’une commune à une autre, d’une année à une autre, d’un gouvernement à un autre selon les choix budgétaires et les orientations politiques.

Pour la survie de l’École de la République, pour la défense de notre statut de fonctionnaire d’État, contre la municipalisation, le ministre doit imposer les 4 jours sur 36 semaines sur tout le territoire français, dans toutes les écoles, dès septembre 2018.
La dérogation qui est ultra majoritaire doit devenir la norme !
Le décret Peillon doit être abrogé ainsi que les décrets Hamon/Blanquer qui le complètent.

Issy-les-Moulineaux, le 1er juin 2018

cale




Documents Liés
PDF - 286.6 ko
Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo