Rechercher sur le Site

Rassemblement du 6 mai à Gennevilliers contre la réforme des rythmes scolaires à l’appel du SNUDI FO, de la CGT Educ’action et de SUD
Publié le 19 mai 2014

Plus d’une centaine d’enseignants de 17 écoles sur 23 s’est rassemblée le 6 mai sur le parvis de la mairie de Gennevilliers pour demander au maire de ne pas appliquer la réforme des rythmes scolaires.

Une délégation des syndicats SNUDI-FO, CGT éduc’action et SUD a été reçue par le Maire, Patrice Leclerc.

Les 3 syndicats ont envoyé une lettre ouverte au Maire pour lui rappeler la revendication des enseignants : Abrogation du décret Peillon de réforme des rythmes scolaires, retrait du projet de décret Hamon.

Les syndicats ont rappelé que plus de deux cents enseignants ont signé une pétition demandant au Maire de ne pas appliquer cette réforme que le conseil municipal a qualifiée, dans un vœu, de « loi de territorialisation de l’École ».
Avec la politique d’austérité, les activités assurées par la mairie risquent de devenir payantes (suppression de 10 milliards € de subventions aux collectivités locales).

Partout où la réforme a été mise en œuvre, c’est la désorganisation. À Paris, c’est l’inégalité entre les arrondissements. Devant l’indigence des activités, le nombre d’élèves inscrits au TAP diminue de façon importante, notamment en CM1 et CM2.

La délégation a rappelé le courrier envoyé par 30 maires demandant à B. Hamon de ne pas imposer la réforme. Pourquoi le Maire de Gennevilliers ne s’y associe-t-il pas ?

La mairie n’a pas appliqué la loi sur le service minimum d’accueil : pourquoi ne pas faire la même chose pour cette réforme puisqu’elle est porteuse d’inégalités ? Peut-on laisser brader le cadre national de l’École parce qu’à Gennevilliers, la mairie serait en capacité d’offrir des activités de qualité ?
Peut-on sincèrement penser que cette réforme pourrait contribuer à réduire l’échec scolaire ?

Les remplaçants vont être placés sur les 150 postes vacants à la rentrée, les congés ne seront donc pas remplacés. 4 postes sont supprimés à Gennevilliers, y rajouter la réforme des rythmes scolaires risque de déclencher un mouvement de grève à la rentrée. La question a été posée au rassemblement et le principe adopté.

Le Maire a répondu que : certes la réforme ne le satisfait pas, mais comment réduire l’échec scolaire ? Cette réforme permettrait de pallier le déficit culturel de beaucoup d’élèves, déficit responsable de l’échec scolaire !!!!Avec le PEDT de Gennevilliers, les enseignants auront tous une après-midi de libre.

La délégation : faux, puisque les enseignants des écoles maternelles auront quasiment les mêmes horaires qu’actuellement mais … avec une matinée travaillée supplémentaire !

Le Maire en a convenu mais a indiqué que les enseignants ne sont pas solidaires de la mobilisation de la mairie sur le remplacement. Chacun appréciera.

Rassemblement 6.05.2014 Gennevilliers Rassemblement 6.05.2014 Gennevilliers Rassemblement 6.05.2014 Gennevilliers

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo