Rechercher sur le Site

Grève et rassemblement le 9 décembre à l’appel de FO, CGT et SUD
Publié le 6 décembre 2014

COMMUNIQUE UNITAIRE SNUDI FO-SUD-CGT des HAUTS-DE-SEINE,le 6 décembre 2014

Depuis plusieurs semaines, les enseignants du premier et second degré se mobilisent contre la refonte de la carte de l’Education prioritaire.

Le 27 novembre, les enseignants de Gennevilliers, Clichy, Nanterre, Rueil, Colombes, Antony ont fait grève massivement ( plus de trente écoles sortants de l’Education prioritaire fermées).

Comme l’ont indiqué les enseignants réunis en Assemblée générale à Gennevilliers : " Nous étions réunis aujourd’hui à l’appel des syndicats FO, CGT, SUD et FSU : 94 % de grévistes dans le premier degré, dont 100% sur le réseau Pasteur, et 100% au collège Pasteur à Gennevilliers […] Aucune sortie de l’Éducation Prioritaire : ni pour le collège ni pour quelque école que ce soit de Gennevilliers.

Maintien des moyens et des acquis !
Ce doit être le mandat des représentants de personnels auprès du DASEN et auprès de la Ministre."

Alors que les personnels se mobilisent légitimement, qu’ils sont en grève, la Ministre propose pour toute réponse la signature de « conventions de sortie de l’éducation prioritaire »avec les recteurs, les DASEN voire les mairies !

C’est ce qu’elle a répondu à la délégation reçue le 27 novembre.

En conséquence, nous appelons les enseignants à la grève le 9 décembre et à se rassembler devant le ministère ainsi que le 17 décembre, jour où la ministre présente son projet au CTM.

Les revendications des personnels sont connues : pas un poste, pas une heure, pas une classe en moins, pas de redéploiement, pas d’augmentation des effectifs.

L’Ecole publique, ce n’est pas ville par ville, établissement par établissement, département par département, ce n’est pas la campagne contre la ville ou l’opposition des établissements entre eux !

Les personnels veulent des réponses à leurs revendications : le 9 à Rouen (GT premier degré), le 9 à Marseille, le 9 en région parisienne devant le ministère …

La refondation de l’éducation prioritaire, c’est une mesure contre les personnels, les établissements scolaires et les élèves.

C’est l’application de la loi de refondation de l’école de Vincent Peillon. C’est l’austérité appliquée à l’Ecole. Aucun établissement, aucune école ne doit perdre de moyens Aucun enseignant ne doit voir baisser son salaire Aucun enseignant ne doit subir de changement dans les règles de mutation

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo