Rechercher sur le Site

Etat des lieux de la rentrée - Communiqué du 5 septembre
Publié le 8 septembre 2014

Le comité technique s’est réuni le 4 septembre .

11 ouvertures de classe les plus urgentes compensées par la fermeture de 10 postes de brigade !

Les plus urgentes au regard des effectifs, mais aussi face à la grève de 2 jours à l’école élémentaire G.Caillebotte à Gennevilliers. Grève soutenue par la majorité des parents au moment où la ministre N.Vallaud-Belkacem tentait de faire la promotion de la réforme des rythmes scolaires dans la commune !

L’action syndicale et la grève ont permis de faire aboutir la revendication : une ouverture de classe !

A l’issue du CTS, des écoles avec des classes à plus de 30 élèves (Rueil, Châtillon , Puteaux , Neuilly, Montrouge … ) n’ont pas obtenu d’ouverture.
A Bagneux, trois écoles maternelles en ZEP n’ont pas eu d’ouverture malgré les livraisons de logements.
Plus de 240 enseignants ont été affectés en dehors de toute règle statutaire, en toute opacité. Mis à disposition des circonscription, affectés un jour dans une école et le lendemain dans une autre.
Des enseignants titularisés en juin complètent jusqu’à 4 temps partiels et peuvent exercer jusqu’à 27h par semaine, conséquence là aussi de la mise en œuvre des décrets Peillon et Hamon sur les rythmes scolaires et l’annualisation du temps de service des remplaçants et des compléments de temps partiels.

Dans le même temps, les écoles doivent faire face à la mise en œuvre de la réforme des rythmes dans des conditions chaotiques .

A Levallois, il n’y a pas d’agents municipaux dans les écoles maternelles le mercredi. Confrontés à cette situation, des enseignants se sont mis en grève.

A Gennevilliers, Vanves, Bagneux, des horaires différents d’une école à l’autre engendrent des retards pour la sortie des élèves de maternelle par les familles. Ils imposent des journées de classe de durée inégale : les remplaçants, les enseignants nommés en complément de service et les collègues de maternelle peuvent assurer jusqu’à 27h hebdomadaires d’enseignement sans possibilité de récupération ni rémunération ( cf circulaire du DASEN).

Comme prévu, toutes les revendications resurgissent en cette rentrée !

Le SNUDI FO invite les enseignants à lui communiquer tous les éléments concernant les nouveaux rythmes dans leur commune, à participer aux réunions d’information syndicale pour faire valoir les revendications .

Plus que jamais : • Abrogation des décrets Peillon et Hamon sur les rythmes scolaires et de l’annualisation du temps de travail des remplaçants et compléments de service ! • Respect du maxima de service de 24 heures d’enseignement hebdomadaire pour tous !

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo