Rechercher sur le Site

Education prioritaire : 39 écoles sortent du dispositif dans le 92 !
Publié le 10 novembre 2014

Refondation de l’Education prioritaire dans les Hauts-de-Seine : 39 écoles sorties du dispositif*

Des centaines de collègues seraient donc dans l’obligation de « travailler autrement » avec plus d’élèves et sans indemnités.

Qui pourrait accepter une telle régression sous prétexte de prise en compte de critères aléatoires : taux de professions et catégories socio-professionnelles défavorisées, taux de boursiers, d’élèves en zone urbaine sensible, taux d’élèves en retard à l’entrée au collège ?

Les élèves et leurs maîtres n’ont pas à subir les conséquences des restrictions budgétaires du pacte de responsabilité.

Prendre cette décision en vertu d’une logique administrative de rattachement à un collège serait un complet déni des réalités du terrain.

Revenir sur les conditions d’enseignement conduirait à retrouver la situation qui était celle des écoles avant l’attribution des moyens supplémentaires : instabilité des équipes enseignantes, des directions d’écoles, scolarisation tardive des élèves et donc difficultés langagières et scolaires plus importantes…

D’ailleurs à Gennevilliers, certaines écoles d’un même groupe scolaire seraient REP + alors que d’autres sortiraient du dispositif d’éducation prioritaire (Langevin A et Langevin B par exemple). Des écoles situées dans le quartier le plus paupérisé de la ville ( où sont les groupes scolaires H.Wallon et Joliot-Curie) seraient exclues également .

Sortir de l’Education prioritaire signifierait concrètement...

-  plus d’élèves dans les classes, 28 de moyenne en élémentaire et 30 en maternelle au lieu de 25 et donc des fermetures de classes par dizaines en raison de la modification des seuils,
-  fermeture des classes de TPS en maternelle,
-  suppression des indemnités de sujétions spéciales,
-  diminution du temps de décharge pour les directions d’école.

Le DASEN tente de minimiser ces conséquences en indiquant qu’elles seraient progressives.
Les syndicats sont invités à participer à un groupe de travail jeudi 13 novembre.

Les collègues sont indignés. Premières réactions, premières initiatives :

Les personnels ne s’y sont pas trompés. Dès la nouvelle apprise, c’est l’indignation.

A Gennevilliers, les enseignants du premier et second degré font circuler une pétition demandant le maintien en RRS du collège Pasteur, lettre à la ministre demandant le maintien de tous les moyens dans toutes les écoles.
A Clichy, le SNUDI FO a demandé audience à l’IEN, les enseignants du collège Jean Macé se sont réunis en assemblée générale le 6 novembre. Des délégués de Clichy et Gennevilliers des collèges et des écoles se réunissent à la Bourse du travail.

Aussi, le SNUDI-FO 92 invite les collègues à demander audience sans tarder au DASEN, à s’adresser aux maires et aux élus, à informer les parents, à regrouper les collègues de plusieurs écoles concernées et à lui communiquer les demandes et informations en vue de la réunion du groupe de travail du jeudi 13 novembre à Nanterre.

La FNEC FP FO 92 a invité tous les syndicats à une réunion jeudi 6 novembre afin de décider d’une action commune. 5 collèges sur les 8 promis à sortir de l’Education prioritaire étaient présents avec le lycée de Colombes.

Un rassemblement de tous les personnels avec les organisations syndicales est prévu le 19 novembre à l’Inspection académique.

*Ecoles qui sortiraient de l’Education prioritaire :
ANTONY : ADOLPHE PAJEAUD maternelle et élémentaire, ANATOLE France maternelle et élémentaire, NOYER DORE maternelle et élémentaire, Val de Bièvre maternelle,
BOULOGNE : PIERRE GRENIER élémentaire, JEAN GUILLON maternelle, CASTEJA élémentaire et maternelle, FORUM maternelle,
CLICHY : VICTOR HUGO A, VICTOR HUGO B, VICTOR HUGO maternelle, BOISSEAU maternelle, CONDORCET maternelle,
COLOMBES : AMBROISE PARE A, AMBROISE PARE B et AMBROISE PARE maternelle, REINE-HENRIETTE maternelle,
GENNEVILLIERS : PAUL LANGEVIN A , HENRI WALLON maternelle, HENRI WALLON A, HENRI WALLON B, GUSTAVE CAILLEBOTTE élémentaire et maternelle, JOLIOT-CURIE élémentaire et maternelle, PASTEUR maternelle, PAULINE KERGOMARD maternelle,
LE PLESSIS-ROBINSON : JOLIOT-CURIE élémentaire et maternelle, LOUIS HACHETTE maternelle et élémentaire,
NANTERRE : PAUL LANGEVIN élémentaire et maternelle,
RUEIL : LES BUISSONNETS élémentaire et maternelle.

A Issy-les-Moulineaux, le 07 novembre 2014

cale




Documents Liés
PDF - 297.6 ko
Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo