Rechercher sur le Site

Déclaration du SNUDI FO 92 à la CAPD du 17 mars 2015
Publié le 24 mars 2015

Déclaration CAPD des Hauts-de-Seine du 17 mars 2015

Les résultats des permutations nationales ont laissé un goût amer à nos collègues : seuls 165 personnels ont obtenu leur mutation. Les Hauts-de-Seine sont une véritable prison, qu’on ne peut plus quitter, même pour suivre son conjoint sans pouvoir éviter le sacrifice de sa vie de famille et de son budget pendant 3, 4 ou 5 ans !
Cette situation inadmissible aggrave encore plus la situation sociale, financière et morale de milliers de collègues !
Comment doivent-ils accepter que le barème minimum pour obtenir Paris soit de 335 points, sans parler des barèmes pour quitter la région parisienne…
Le SNUDI-FO 92 considère que le droit à la mutation n’est pas respecté.
Monsieur le Directeur académique, lors de la CAPD d’installation, vous aviez annoncé « plus de souplesse » pour accorder les EXEAT cette année.
Le SNUDI-FO 92 demande donc l’accord de tous les EXEAT pour rapprochement de conjoint.

Le SNUDI FO 92 estime que le nombre de départs en stages CAPA-SH, cette année encore, tourne le dos à la volonté pourtant, affichée par le gouvernement, de prendre en compte la difficulté scolaire et le handicap. Au contraire la dotation accélère la disparition lente mais certaine des RASED : option A 1 départ, option B aucun, option C 4 départs pour 8 demandes, option D 12 départs pour 18 demandes, option D autisme 3 départs pour 3 demandes, option E 6 départs pour 9 demandes, option F 8 départs et option G 6 départs pour 12 demandes.
Le SNUDI FO 92 demande que toutes les candidatures au stage CAPA-SH soient retenues afin de pourvoir tous les postes vacants notamment en G et E.
Nous demandons que tous les personnels qui n’ont été retenus pour le stage CAPA-SH restent sur leur poste spécialisé lors du mouvement intra départemental s’ils le souhaitent. Les personnels n’ont pas à subir 2 fois le refus de l’administration.

Concernant le Groupe de Travail Directeurs : nous avons pu constater la semaine dernière, qu’il ne s’agit en rien de répondre aux revendications des personnels.
Alors même qu’à Clichy, les décharges de direction dans les écoles sortant de l’Education prioritaire vont être diminuées dès la rentrée prochaine !
Bon nombre de directeurs d’école attendent l’aide administrative pourtant actée dans le protocole signé par l’UNSA et le SGEN mettant fin à la grève administrative.
L’allègement des tâches ( affelnet par exemple) n’a pas été retenu sans parler de l’élaboration du PPMS alors même que les mairies n’ont pas encore toutes mis en œuvre leur PCS.
Cherche-t-on simplement à associer les organisations syndicales à un semblant de prise en compte des difficultés réelles des directeurs d’école, notamment depuis la mise en œuvre des décrets Peillon-Hamon ? et souvent exprimées par les organisations syndicales ?

Pour le SNUDI FO 92 , les revendications sont :

- L’arrêt de toutes les tentatives de l’administration de reporter sur les directeurs d’école des responsabilités qui ne sont pas les leurs (PPMS, DUER, remplacement des maîtres absents…) ;
- L’arrêt de toutes obligations qui ne leur incombent pas (AFFELNET…) mais qui leur ont été transférées ;
- L’allègement des tâches et le respect du décret de 89 au moment où la frontière entre le scolaire et le périscolaire devient de plus en plus floue à l’heure des PEDT .

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo