Rechercher sur le Site

Déclaration du SNUDI FO 92 à la CAPD du 10 février 2015
Publié le 19 février 2015

Déclaration CAPD des Hauts-de-Seine du 10 février 2015

Le Ministère a annoncé son intention de mettre en place une filière de métier unique regroupant le corps des psychologues scolaires, celui des COP et celui des directeurs de CIO.

Le DEPS serait supprimé et serait remplacé par un recrutement au niveau master ouvert à des personnels extérieurs à l’Education nationale.

Alors que plus de 400 fusions de corps dans toute la Fonction publique ont été mises en place en moins de 10 ans (…), force est de constater qu’aucun des nouveaux corps créés n’a apporté une amélioration aux personnels concernés, qui perdent au contraire leur statut particulier (…) et tous les droits qui y sont liés (leur déroulement de carrière, leurs horaires, etc..).
Ainsi pour les psychologues scolaires, ce nouveau « métier » remettrait en cause leurs conditions actuelles d’affectation et leurs obligations de service calculées actuellement sur la base de 24 heures hebdomadaires sur 36 semaines travaillées.
Il ouvrirait la possibilité d’une gestion nationale pour les nouveaux arrivants, à l’image des professeurs certifiés, et d’affectations académiques pour tous dans le cadre d’une CAPA mixte.
Il permettrait d’imposer les 1607 heures annualisées d’obligations de service, comme pour la majorité des corps de fonctionnaires qui n’ont pas de statut particulier, et de remettre en cause les congés actuels.
Enfin il pourrait bouleverser les conditions actuelles d’avancement, aucune garantie n’ayant été donnée par le Ministère à ce sujet.

Si les personnels n’ont rien à y gagner, par contre, le ministère ne cache pas son objectif de réduire leurs effectifs, de supprimer certaines de leurs missions et d’en rajouter d’autres, notamment celle du suivi des élèves du collège dans le cadre de la liaison école-collège.

Pour nos organisations syndicales, ce serait un début d’externalisation de la spécialisation du psychologue scolaire, ce serait un nouveau pas vers la disparition complète des RASED, dont le Ministère ne cesse pourtant de proclamer qu’ils ont été « restaurés » ! Qui peut vraiment y croire avec ce nouveau projet ?

Pour nos organisations syndicales, la création de cette filière serait un mauvais coup porté au corps de fonctionnaires d’Etat des professeurs des écoles, déjà malmené par l’annualisation des obligations de service des titulaires-remplaçants et plus généralement par les décrets Peillon/Hamon sur les rythmes scolaires dont le SNUDI-FO, avec sa fédération la FNEC-FP-FO, continue de demander l’abrogation.

Le SNUDI-FO, la CGT Educ’action et Sud soulignent leur attachement à l’appartenance des psychologues au corps des PE et à ses règles de gestion départementale.
A ce titre, ils demandent le maintien du DEPS et le départ en stage à hauteur des besoins du département.

Ils s’opposent au projet de texte ministériel dont ils demandent l’abandon.

Concernant les départs en stage DEPS, les organisations syndicales demandent la modification du barème pour le classement des candidats.
En effet, les professeurs des écoles titulaires d’un DESS sont dispensés du stage DEPS, seule la licence est exigée pour candidater.
En conséquence elles demandent que le barème pris en compte pour cette CAPD soit différent et qu’il ne soit plus fait référence à des diplômes autres que celui requis réglementairement à savoir la licence de psychologie.

C’est pourquoi les organisations syndicales soumettent à la CAPD le vœu suivant :
« La CAP des Hauts-de-Seine réunie le mardi 10 février 2015 se prononce contre la fusion des corps des psychologues scolaires du 1er degré, des conseillers d’orientation psychologues du second degré et des directeurs de centre d’information et d’orientation qui remettrait en cause leurs statuts actuels et, en particulier, celui de professeur des écoles pour les psychologues scolaires.
Elle demande le maintien de toutes les garanties statutaires de l’ensemble de ces personnels dans leur corps actuel en termes d’obligations réglementaires de service, de recrutement, de formation, de mutation, d’avancement dans le cadre de leurs commissions administratives paritaires départementales, académiques et nationales spécifiques .
En ce qui concerne les départs en stage DEPS, la CAPD se prononce également pour le retour à un barème conforme aux textes réglementaires concernant le niveau de diplôme, à savoir la détention d’une licence de psychologie. »

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo