Rechercher sur le Site

Compte-rendu du Congrès confédéral de la CGT-Force Ouvrière
Publié le 19 février 2015

Le SNUDI FO 92 a mandaté 3 déléguées au Congrès confédéral : Martine
Teissèdre, trésorière en tant que déléguée détentrice du mandat, Camille
Dussourd, secrétaire départementale adjointe, et Julie Faurel, membre du
bureau départemental, en tant que déléguées supplémentaires.

Le SNUDI FO 92 a voté pour les 2 rapports adoptés à 97% des voix.

Près de 200 intervenants ont parlé pendant 8 minutes à la tribune de ce congrès,
évoquant ainsi les difficultés et avancées syndicales de toutes les branches
professionnelles de la Confédération.

Une majorité d’interventions a porté sur la nécessité de l’organisation, par FO
invitant les autres organisations syndicales, d’une journée de grève
interprofessionnelle contre le pacte de responsabilité et la loi Macron. Le concept
cher au gouvernement d’ « union nationale » suite aux tragiques événements de
ce début d’année a été maintes fois repris et vilipendé devant l’accumulation de
mesures et réformes prônées par l’exécutif contre les droits des salariés de tous
les secteurs d’activités.

Tous les intervenants se rejoignaient sur le fait que cette union « poudre aux
yeux » n’a de but que de freiner l’opposition et le rejet de la population vis-à-vis
des projets de loi discutés à l’Assemblée en ce premier trimestre 2015 : projet de
loi Macron, projet de loi Touraine…

Les 3 117 délégués présents au congrès ont voté très largement en faveur des
quatre résolutions – générale, sociale, protection sociale et outre-mer – qui fixent
les lignes de conduite du syndicat pour les années à venir.
À une quasi-unanimité (12 voix contre et 23 abstentions), ils ont arrêté le principe
d’une journée nationale de grève interprofessionnelle contre la logique d’austérité.
FO dénonce notamment le projet de loi Macron, actuellement en discussion à
l’Assemblée, qui « vise à banaliser le travail dominical et de nuit », « libéralise et
flexibilise à outrance » et « veut liquider les prud’hommes ».
FO demande également le retrait du pacte de responsabilité, qui constitue « un
acte contre les travailleurs, un versement sans condition de 41 milliards d’€ au
patronat », ainsi que l’arrêt du CICE.

Le SNUDI FO 92 a participé à la commission « projet de résolution générale » qui a été amendé pendant près de 8 heures par les délégués.
Dans la partie « Défendre le Statut, défendre le service public, défendre la République », un paragraphe proposait : « Le Congrès confirme sa condamnation des lois « Peillon-Hamon et « Fioraso » et des décrtes
sur les rythmes scolaires qui territorialisent, clientélisent et avancent vers une privatisation de l’école de la République et des Universités ».

Le SNUDI FO 92 a proposé l’amendement suivant : « Le Congrès confirme sa condamnation des lois « Peillon-Hamon et « Fioraso » et des décrets sur les rythmes scolaires. Il exige l’abrogation de ces lois et décrets qui territorialisent, clientélisent et avancent vers une privatisation de l’école de la République et des Universités ». L’amendement a été retenu.

La résolution générale souligne et se prononce pour :
- L’exigence de l’indépendance syndicale ;
- Son opposition aux lois sur la représentativité qui vont contre la liberté syndicale ;
- L’importance de contrer la régression sociale mondialisée ;
- L’austérité est suicidaire économiquement, socialement, démocratiquement ;
- Pour une action syndicale internationale combative ;
- La priorité à l’augmentation générale des salaires ;
- La priorité à l’emploi, avec un vrai contrat de travail, un vrai statut ;
- Le Retrait du « pacte de responsabilité » ;
- Défendre le Statut, défendre le service public, défendre la République ;
- Défendre la protection sociale collective, défendre la République sociale ;
- L’impôt républicain, juste, progressif, et distributif ;
- Combattre toutes les discriminations et lutter pour l’égalité ;
- Développer le syndicalisme libre et indépendant ;
- Défendre le droit de grève ;
- L’action est une priorité et une nécessité.

Election du Bureau national confédéral
Jean-Claude Mailly est reconduit dans ses fonctions de Secrétaire général de la Confédération CGT-FO pour un 4ème et dernier mandat. Rose Boutaric, trésorière confédérale, prend sa retraite et est remplacée
par Patrick Privat.

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo