Rechercher sur le Site

Compte-rendu de la CAPD du 6 mars 2018
Publié le 6 mars 2018

Compte-rendu de la CAPD du 6 mars 2018
Avancement – Tirage au sort CAPD Classe exceptionnelle - Détachements

Déclaration SNUDI FO 92 6 mars

En guise de déclaration liminaire, la DASEN a déclaré que cette CAPD « n’est plus très paritaire ». En effet, puisque PPCR a automatisé l’avancement à la même cadence pour tous, sauf pour les 6e, 8e et 9e échelons.

A la suite des déclarations liminaires du SNUDI FO puis du SNUIPP, Mme Fis, DASEN, estime que le décret PPCR prévoit un déroulement de carrière sur 2 grades (classe normale et hors-classe) mais qu’il ne pourra pas être immédiat.

1. Avancement d’échelon

Le passage des collègues du 8e au 9e échelon laisse un reliquat de 0.6 qui sera utilisé l’an prochain.

2. Tirage au sort des commissaires paritaires à la CAPD Classe Exceptionnelle

Les élus (SNUIPP) à la CAPD Hors-Classe étant éligibles à la Classe exceptionnelle, l’administration a proposé de procéder à un tirage au sort de 10 noms parmi les collègues HC non éligibles à la classe exceptionnelle.

Parmi 503 collègues, les élus de CAPD ont procédé à un tirage au sort de 10 noms. Un courrier papier sera envoyé via les IEN pour informer les collègues tirés au sort : ils auront la possibilité de refuser de siéger.
La CAPD d’accès à la hors-classe aura lieu le 29 mai, et celle de la classe exceptionnelle sera à la même date.

3. Détachements et ressources du département

La DASEN souhaitait faire un point sur les ressources humaines du département.

• Mouvement interdépartemental : sur 1270 demandes de changement de département, 181 collègues obtiennent leur mutation. Pour rappel, l’an passé il y eut plus de demandes et seulement 173 collègues avaient obtenu leur mutation. Pour cette année, le taux de satisfaction est de 14.25%. 105 collègues ont obtenu le 92. Le solde des personnels après ce mouvement est de – 76 pour la rentrée 2018.

• CRPE Versailles : 2000 candidats. L’administration table sur environ 400 PES pour la rentrée prochaine.

• Il y aura environ 110 postes bloqués pour les PES l’an prochain, 190 autres seront normalement placés sur des demies décharges de direction ou des compléments de temps partiels à 50%.

• Sur ces 110 postes bloqués, il y aura 2 PES. L’administration réfléchit à une organisation comme en Essonne où les PES effectuent 3 semaines complètes en classe puis 3 semaines complètes en formation et ainsi de suite : selon elle, les retours sur cette organisation sont tout à fait positifs.

• Demandes de détachement :

o S’il s’agit d’une reconduction de détachement : la DASEN a émis des avis favorables à tous ;
o S’il s’agit d’un premier détachement :
Dans le 2nd degré, mis à part certains parcours individuels incohérents avec les demandes (par ex. diplôme d’espagnol et demande de détachement pour un poste de certifié en maths…), la DASEN a émis des avis favorables à tous, la sélection sera faite par le Rectorat ;

AEFE, étranger et autres ministères : après 10 ans d’ancienneté dans le département, la DASEN a émis des avis favorables à cette seule condition.

4. Réponses aux questions diverses des Organisations syndicales (SNUDI-FO, SNUIPP)

• Maintien du barème (AGS+note) pour les promotions l’an prochain : « on vous donnera la réponse quand on l’aura ».

• A Colombes, certains collègues ont reçu un mail de l’inspectrice leur demandant de justifier et d’expliquer leur absence les jours de neige (8 et 9 février) : Mme Avignon, présente lors de cette CAPD, explique qu’elle attend simplement un éclaircissement sur les trajets empruntés notamment vendredi 9 février, où certains collègues sont partis à 12h de leur école.

• Au 15 février, 95 élèves étaient en attente d’un accompagnement mutualisé (AVS-co) et 52 attendaient un accompagnement individuel (AVS-i). Un recrutement d’AVS est en cours, donc globalement l’administration estime qu’environ une centaine d’élèves sont toujours en attente. Leur objectif est de réduire au maximum le délai d’un mois entre le recrutement et la prise de poste. La DASEN annonce des difficultés à recruter dans certains secteurs du département (à Boulogne notamment) mais estime qu’il n’y a pas de problème de moyens pour l’accompagnement des élèves en situation de handicap.
Commentaire : Il est logique de peiner à recruter des personnes pour exercer un emploi rémunéré 600€ par mois ! De même, la disparition d’un tiers des CUI-CAE d’EVS au premier trimestre a permis à l’administration de proposer des contrats d’accompagnement du handicap…

• Animations pédagogiques et frais de transport : depuis peu, est mentionné sur les ordres de mission que les frais de transports du stagiaire pouvaient ouvrir droit à remboursement. Nous avons demandé comment faire valoir ce droit. L’administration nous a répondu qu’en signant la liste d’émargement, cela serait pris en compte. Les collègues pourront vérifier sur leur fiche de paie, car cela sera mentionné séparément de la ligne remboursement transports (pass navigo).

• ZIL à Puteaux, Suresnes, Neuilly : suite à la création l’an dernier de la circonscription de Putaux, les écoles de rattachements des postes de ZIl n’ont, elles, pas été modifiées… du coup cela a engendré des problématiques du type : école de rattachement à Suresnes mais ZIL à Puteaux… L’administration va réunir les personnels concernés et leur expliquer la marche à suivre pour le mouvement 2018.

• Contrats aidés : 199 contrats CUI ont été transformés en AESH ; la dotation suivante sera à peu près de 90 transferts. Un arrêté du Préfet de région bloque tout recrutement CUI hors accompagnement handicap. Les derniers contrats CUI concernant les EVS ne seront donc pas renouvelés. « On n’a plus du tout la main », déplore la DASEN.

cale




Documents Liés
Déclaration SNUDI FO 92 6 mars
PDF - 122.9 ko
Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo