Rechercher sur le Site

Compte-rendu de l’audience auprès du DASEN suite au rassemblement du 3 mai
Publié le 11 mai 2017

Devant la situation toujours aussi calamiteuse du remplacement dans notre département, le SNUDI FO 92 a pris ses responsabilités et a appelé au rassemblement le mercredi 3 mai devant l’Inspection académique pour exiger le remplacement de tous les maîtres en congés par des enseignants titulaires.

Une délégation composée d’une directrice d’école maternelle de Clichy, d’un directeur d’école élémentaire de Gennevilliers, d’un enseignant d’ Asnières, d’un parent d’élève de Gennevilliers et de Camille Joyeux, secrétaire du SNUDI FO 92, a été reçue pendant 45 minutes par M. Wuillamier, Directeur académique.
Le SNUDI FO 92 a rappelé sa revendication : le remplacement de tous les maîtres en congés par des enseignants titulaires.

Fidèle à son argumentaire, le DASEN a indiqué manquer de personnels mais pas de moyens : pour 1800 places au CRPE 2017 pour l’académie de Versailles, 1900 candidats étaient présents aux épreuves écrites. Ainsi, faute de candidats, le département des Hauts-de-Seine est sans cesse en manque de personnels.

Quelques chiffres : sur 260 ZIL environ, 97 sont affectés sur des congés longs aujourd’hui. Le département a recruté 130 contractuels. A la rentrée, le DASEN ferme 26 classes malgré une dotation de 95 postes pour recréer seulement 63 postes de remplaçants après des années de suppressions !

Au niveau national, sur les 4311 postes de PE budgétés, seuls 1233 postes ont été réservés pour le remplacement alors que 1941 postes sont prévus pour le dispositif « Plus de maîtres que de classe » !

« Il n’est pas normal que l’on n’assure pas le remplacement » avoue le DASEN.

Non, « il n’est pas normal » sachant que l’obligation légale d’assurer la continuité du service incombe à l’Etat avec l’existence des TR et non à chaque PE individuellement qui devrait renoncer à ses droits à congés ou accepter de prendre en charge les élèves des collègues absents !

Pour le SNUDI FO, les solutions sont simples :

- Abandon de la masterisation et retour au recrutement au concours à Licence 3 pour pourvoir tous les postes au CRPE !

- Réouverture des Listes complémentaires aux concours !

Le non-remplacement est l’une des nombreuses conséquences du manque de personnels dans notre département, tout comme le sont :
-  Le non-respect du droit à mutation, les EXEATs réduits à peau de chagrin ;

-  L’annulation des stages de formation continue, la baisse quantitative et qualitative des offres de formation continue ;

-  La précarisation de la profession ;

-  La remise en cause des temps partiels, des disponibilités, et des détachements ;

-  La remise en cause des ISSR pour les personnels affectés sur postes devenus vacants ;

-  Une évidente dégradation des conditions de travail des enseignants et d’apprentissage des élèves.

Le SNUDI FO 92 revendique le rétablissement de tous les postes de TR supprimés depuis le début de la « refondation » et la création des postes de TR nécessaires au bon fonctionnement des écoles. Il s’oppose au recours aux contractuels.

N’hésitez pas à transmettre les situations d’école confrontées au non-remplacement au SNUDI FO 92 qui interviendra auprès du DASEN.

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo