Rechercher sur le Site

Compte-rendu de l’audience auprès du DASEN du 3 novembre 2016
Publié le 10 novembre 2016

Compte-rendu de l’audience auprès du DASEN le 3 novembre 2016
Le SNUDI FO 92 a été reçu par M. Wuillamier, DASEN, le jeudi 3 novembre.

Le syndicat a réaffirmé ses revendications, et a défendu plusieurs dossiers de personnels demandant la protection fonctionnelle.

- Modalités d’évaluation des enseignants et PPCR : suite à notre congrès, nous avons réaffirmé à l’administration notre opposition au projet de la Ministre de remplacer l’inspection par une évaluation des enseignants par compétences. Outre l’aspect arbitraire et subjectif de l’évaluation, nous sommes opposés à la modification de l’avancement, découlant de PPCR, qui échappera totalement au contrôle des élus syndicaux en Commission Paritaire (CAPD).

- Le livret scolaire unique (LSU) : rien dans le décret du 31 décembre 2015 n’oblige les enseignants à utiliser le LSU puisqu’il n’est fait mention nulle part du caractère unique ni de la forme numérique voir notre communiqué à ce sujet). Sans compter que ce livret remet en cause la liberté pédagogique des enseignants, et que chaque IEN du département a donné des consignes différentes quant à son application.

- Consignes de sécurité et plan VIGIPIRATE dans les écoles : nous avons soulevé les nombreux problèmes dans les écoles, ainsi que la forte responsabilité qui pèse sur les collègues et particulièrement sur les directeurs d’école. Le DASEN a répondu que ces difficultés devaient être abordées avec les acteurs locaux (mairies, officier de prévention …), que le principe de précaution se devait d’être maximal au vu de la situation du pays. « La question de la responsabilité se limite aux capacités du service public. » Il a ajouté que sur demande des communes, l’Etat a mobilisé des moyens financiers supplémentaires pour améliorer la sécurité des écoles. 20 communes des Hauts-de-Seine sur 36 ont sollicité l’aide de l’Etat.

- Tournées dans les écoles et respect du droit syndical : nous avons alerté l’administration sur le fait que plusieurs de nos délégués syndicaux se sont vus refuser l’entrée dans des écoles (notamment à Boulogne et à Courbevoie) malgré la présentation de leur carte professionnelle. Le DASEN s’est engagé à rappeler aux IEN et aux directeurs d’école que tout enseignant peut entrer dans une école.

- Recensement des absences non-remplacées à Clichy et à Asnières : nous avons présenté au DASEN des copies d’écran du site de la mairie de Clichy permettant à quiconque de renseigner les absences des enseignants. Le DASEN a précisé que la FCPE faisait de même, et qu’il n’y a rien d’illégal puisque ce n’est pas nominatif. En effet, en tout début d’année, le 1er dispositif de la mairie d’Asnières renseignait les noms des collègues absents, et le DASEN est intervenu rapidement pour faire disparaître ce contenu. Le DASEN juge ce genre de dispositif inopportun et a écrit aux municipalités pour engager une démarche plus « partenariale » (sic).

- Situation des directeurs d’école à Asnières : le DASEN va rencontrer les directeurs d’école le 7 novembre pour les « soutenir dans leurs missions », et les assurer qu’il n’a « rien à leur reprocher ». Il souhaite leur rappeler d’être « vigilants pour que rien ne soit interprétable » par la municipalité, et a qualifié de « piège politique » ce qu’il s’est passé avec la mairie. En ce qui concerne des documents mairie ou d’associations de parents d’élèves à distribuer, le DASEN rappelle que les directeurs d’école et les enseignants ne peuvent effectuer de contrôle a priori et que seule une action a posteriori est autorisée. Il a également précisé qu’il n’apportait son soutien ni au député ni au maire et qu’il a d’ores et déjà accordé la protection juridique à un directeur d’école remis en cause par écrit d’un élu dans ses missions. La mairie d’Asnières a fini par modifier le document à propos des études.. L’administration réfléchit à des modules de formation concernant ces problématiques.

Pour le SNUDI FO 92, la réforme des rythmes scolaires, qui inclut les PEDT, a augmenté considérablement les ingérences des municipalités dans les écoles. Nous en exigeons son abrogation.

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo