Rechercher sur le Site

Communiqué suite à l’audience avec le DASEN sur le non-remplacement
Publié le 24 mai 2016

NON le manque de remplaçants n’est pas une fatalité, pas plus que le recours aux contractuels !

L’académie de Versailles se trouve dans la même situation que l’académie de Créteil : c’est la conclusion de l’audience auprès du DASEN le 19 mai.
69 contractuels ( dont 44 suite au rassemblement appelé par le SNUDI FO 92 le 30 mars) ont été recrutés cette année. Le Recteur de l’académie de Versailles prévoit un recrutement important de contractuels niveau licence 3 dès le mois de juin en en prévoyant une deuxième vague puisque le 92 perd environ 100 équivalents temps plein en cours d’année scolaire.

Le DASEN et le Recteur réfléchissent à des contrats d’apprentissage dès la licence 2 !!! A quand les contractuels stagiaires payés 400€ ?

Si le DASEN explique cette situation par :
- l’augmentation du nombre de départs en retraite,
- le nombre de congés maternité en augmentation,
- le nombre de mutations dans les autres départements ( les centaines de collègues qui n’ont pas obtenu leur mutation pour la énième année consécutive apprécieront ! ) ;
- le manque de remplaçants (rappelons que pendant plusieurs années, ces postes ont été fermés au moment de la suppression des 80 000 postes et n’ont pas été rouverts faute de dotations suffisantes).

Qui peut croire que l’Inspection académique ne serait plus capable de prévoir ?

Pour le SNUDI FO 92, les causes sont tout autres :
- la masterisation de la formation : Les universités ( autonomes depuis la LRU ) ne forment que 900 étudiants en MEF alors qu’il en faudrait 1 700 pour avoir suffisamment de candidats au concours de recrutement . Cette année, de nouveau, les candidats ne sont pas assez nombreux.
L’année de stage très lourde avec la formation en alternance ( obtenir le M2 et valider sur le terrain) n’offre pas les meilleures chances de réussite
la réforme des rythmes scolaires qui a dégradé les conditions de travail,
la volonté d’en finir avec un corps d’enseignants, fonctionnaires d’Etat bénéficiant de garanties statutaires
- une rémunération méprisante en début de carrière, et bloquée par le gel du point d’indice depuis 7 ans

Lors de l’audience, le SNUDI FO 92 a remis les signatures recueillies depuis le 30 mars sur ses pétitions ( 900 en tout ) et a rappelé que, pour sa part, le recours aux contractuels était une solution que le ministre Peillon avait annoncé en expliquant : « Il vaut mieux embaucher un contractuel pour 6 mois qu’un fonctionnaire pour 40 ans ».

L’organisation d’un concours exceptionnel, comme pour l’académie de Créteil, est en cours de réflexion au ministère …

Le SNUDI FO 92 a demandé :

- le recrutement sur la liste complémentaire au concours.
Alors que cela a été possible à la rentrée 2015, le DASEN a expliqué que le Ministère ne veut pas y avoir recours.
- le versement des ISSR pour tous les remplaçants affectés sur des postes vacants. La mise en place d’un nouveau logiciel le rend impossible.

Le SNUDI FO 92 exige le recrutement en liste complémentaire de fonctionnaires stagiaires et continue de revendiquer l’abandon de la masterisation.

La ministre doit répondre au syndicat et aux enseignants rassemblés le 12 mai devant le ministère !

Pour le SNUDI FO 92, c’est la même logique que celle de la loi Travail : abaisser le coût du travail !

A Issy-les-Moulineaux, le 20 mai 2016

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo