Rechercher sur le Site

Communiqué FNEC FP FO des Hauts de Seine - 21 mars 2014
Publié le 24 mars 2014

PLUS DE 1000 HEURES ARRACHÉES PAR LA GRÈVE HEURES / POSTES / STATUT : MÊME COMBAT ! NON AUX PROJETS DE DÉCRET PEILLON !

La grève historique des professeurs des Hauts-de-Seine avec leurs organisations syndicales a permis d’arracher 1075,46 heures d’enseignement (cf. communiqué intersyndical – 17 mars).
Du groupe de travail initial sur les dotations horaires globales (20 janvier) à aujourd’hui, une trentaine d’établissements ont obtenu, par la grève et la manifestation au Ministère, des avancées significatives (1). D’autres établissements restent pour leur part sans réponse.
Dans le même temps, nous apprenons que la balance des postes dans le département des Hauts-de-Seine fait apparaître pour la rentrée prochaine une hausse de 13 postes dans les collèges et une baisse de 4 postes dans les lycées par rapport à la rentrée précédente, alors que le département doit accueillir plus de 1700 élèves supplémentaires : c’est inacceptable !

C’est dans ce contexte que le Ministre de l’éducation, Vincent PEILLON, a porté à l’ordre dujour du prochain Comité technique ministériel (CTM) qui se tiendra jeudi 27 mars, ses projets de décret sur les obligations de service, qui abrogeraient les statuts actuels des enseignants. Il s’agit d’un bouleversement complet, sans précédent, de nos conditions d’exercice.

L’annualisation de nos obligations de service « dans le cadre de la réglementation de la Fonction publique » (c’est-à-dire des 1607 heures annuelles) prévue dans le projet aurait pour conséquence la multiplication des « missions » des enseignants (« missions d’enseignement » mais aussi « missions liées à l’enseignement » et « missions complémentaires »), aboutissant, d’une part, à un alourdissement considérable du temps de travail (suivi des élèves, orientation & réunions pédagogiques obligatoires), et d’autre part, à une redéfinition locale des services
(sur la base d’une lettre individuelle de mission).

Dans ces conditions, le SNFOLC s’est adressé aux organisations nationales SNES, SNEP, CGT et SUD, pour leur proposer l’action commune afin que ces projets ne voient pas le jour. FO votera contre ces projets au CTM du 17 mars prochain.
Pour sa part, le syndicat FO des lycées & collèges des Hauts-de-Seine appelle dès maintenant les personnels à se réunir dans les établissements du département pour dresser les cahiers de revendications reliant moyens horaires, créations de postes & défense du statut, à prendre position contre les projets de décret et à se prononcer pour qu’aucune organisation ne vote
pour ces projets lors du CTM du 27 mars, comme cela a été fait au lycée Lakanal (Sceaux).

cale




Contactez-nous

SNUDI-FO des Hauts-de-Seine
Maison des Syndicats - 14 rue Paul Bert - 92130 Issy-les-Moulineaux

01 41 90 88 93
06 47 48 76 91

snudi-fo92@orange.fr


SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo